Les Royaumes Fantastiques.

Entrez dans un univers étrange et merveilleux, fait de légendes, de créatures étranges et de mondes superbes. Bienvenue aux Royaumes Fantastiques.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 High Fantasy.

Aller en bas 
AuteurMessage
Eledhwen
Seigneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 368
Age : 28
Oeuvre préférée : Illium, Dan Simmons
Animal représentatif : Dragon
Date d'inscription : 20/08/2007

Descriptif du personnage
Espèce: Humain
Activité/Métier: Seigneur

MessageSujet: High Fantasy.   Sam 1 Nov - 16:21

High Fantasy.
L'histoire,en high fantasy, est traitée avec un certain manichéisme dans sa représentation de la lutte du Bien contre le Mal, ce dernier finissant toujours par être vaincu, aussi puissant qu'il puisse paraître au début. Une prophétie peut servir assez souvent de mécanisme narratif. Le canevas classique est la quête initiatique du jeune garçon promis à un grand destin - ou dont l'ascendance prestigieuse sera révélée - que se voit entouré par un groupe d'aventuriers qualifiés (le vieux sorcier bien sympathique, le rusé de la troupe, etc). Ici plus qu'ailleurs peut-être on affectionne les longs cycles ce qui permet les mondes secondaires amoureusement dépeints par leurs auteurs - avec force cartes et arbres généalogiques au besoin - où l'on croise des civilisations non-humaines (elfes, naines, etc.), le développement psychologique, le recours à un grand nombre de personnages et d'intrigues secondaires.

L'histoire se place le plus souvent au niveau des dynasties régnantes - dont le jeune héros fait le plus souvent parti en fin de compte, ou, en tous cas, évoluant au sein de cet univers; les mariages dynastiques sont l'occasion de sceller des amitiés et/ou régler certains problèmes.
L'atmosphère est plus féerique que ce n'est le cas pour l'heroïc-fantasy qui se concentre, quant à elle, sur les scènes de combat (mais la place est laissée aux scènes de bataille bien sûr en high fantasy).

Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien, à défaut d'être peut-être l'oeuvre fondatrice de ce courant, est en tout cas la référence en la matière (il est amusant de remarquer que cette oeuvre se démarque quelque peu de la définition de la high fantasy de par une "anti-quête" et l'ambivalence des personnages), et nombreux sont ceux qui en fantasy aujourd'hui se réclament de Tolkien. Katherine Kurtz, avec ses intrigues politiques, dynastiques, a oeuvré aussi à l'établissement de ce courant mais certains font remonter la high fantasy à Lord Dunsany .
Aujourd'hui la high fantasy constitue une part majeur de ce qui se fait en fantasy, proposant de nombreux cycles (plutôt longs) dont le succès commercial ne se dément pas. D'où la dénomination de BCF - big commercial fantasy - que l'on doit au magazine Locus pour désigner ce sous-genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-fantasy.1fr1.net
 
High Fantasy.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Légendes de Bröm (High Fantasy)
» High School Of The Dead
» Final Fantasy 10
» Gunblade - Final Fantasy VIII (par dux2081)
» Anne Mc Caffrey, une autre grande dame de la fantasy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes Fantastiques. :: Bibliothèque Royale. :: Encyclopédie de la Fantasy.-
Sauter vers: